Résultats des dernières enchères sur le mécanisme de capacité

Résultats des dernières enchères sur le mécanisme de capacité

2020-06-25
|
Comments off
|

Introduit en janvier 2017, le mécanisme de capacité vise à garantir la sécurité d’approvisionnement du système électrique français. L’objectif est d’assurer que les capacités (de production ou d’effacement) soient suffisantes pour couvrir les pointes de consommation hivernales. Aussi, le dispositif vise à inciter des investissements dans de nouveaux moyens de production ou capacités d’effacement.

 

Suivi des résultats des enchères de capacité du 25 juin 2020

Les résultats des enchères du mécanisme de capacité sont tombés, et sans surprise, l’annonce de RTE sur le passage de l’hiver 2020-2021 a totalement bouleversé les prix des capacités 2020, 2021 et 2022.

La crise sanitaire ayant fortement impacté les plannings de maintenance des groupes nucléaires, de nombreuses indisponibilités sont attendues cette hiver. Bien que la sécurité d’approvisionnement reste assurée selon RTE, une forte tension s’est créée sur le marché de capacité français, avec un important déficit de capacités disponibles au regard des obligations prévisionnelles.

Ainsi les capacités 2020 qui s’échangeaient l’année dernière à un prix moyen proche de 19,5 k€/MW, se sont échangées aujourd’hui à hauteur de 45 k€/MW, les capacités 2021 ont trouvé preneur jusqu’à 47 k€/MW contre 19,2 k€/MW à la dernière enchère et 38 k€/MW pour les capacités 2022.

La question est maintenant de savoir si ce niveau de prix reflète bien une valeur pérenne de la capacité et permettre d’attirer de nouvelles capacités pour le systèmes électriques, ou s’il correspond à un effet de « panique » suite à l’annonce de RTE.

 

tableau enchères MECAPA 25 juin 2020

 

Graphe évolution prix de référence marché publié par la CRE

 

Ce niveau de rémunération de la flexibilité est inédit en 2020 par rapport à 2019 !

Contactez maintenant nos experts pour une simulation de vos gains !

 

> Voir les analyses des enchères précédentes ici

 

Concrètement comment fonctionne le mécanisme de capacité ?

Dans le cadre du mécanisme de capacité, il convient de distinguer deux grandes catégories d’acteurs :

– Les exploitants de capacités : Les propriétaires de moyens de production ou les consommateurs disposant de capacités d’effacement. Ils font certifier leur capacité (MW) auprès de RTE et obtiennent en échange des garanties de capacité.

– Les acteurs obligés : il s’agit principalement des fournisseurs d’électricité. En effet, le mécanisme de capacité instaure une obligation de capacité, calculée en fonction de la consommation du portefeuille clients de chaque fournisseur en période de pointe (journées signalées par RTE). Le niveau d’obligation de capacité de chacun des fournisseurs détermine le volume de garanties de capacité qu’ils doivent acquérir. Ceci pour démontrer qu’ils sont bien en mesure de couvrir la consommation de leurs clients en période de pointe.

Les exploitants de capacité et les acteurs obligés sont libres d’échanger (achat/vente) des garanties de capacité via des transactions de gré à gré ou via un marché organisé (opéré par EpexSpot et donnant lieu à plusieurs enchères pour une même année de livraison).

 

Quelles sont les conséquences du mécanisme de capacité pour les consommateurs ?

Le mécanisme de capacité conduit à augmenter la facture d’électricité des consommateurs. En effet, les fournisseurs refacturent auprès de chacun de leur client, en fonction de leur profil de consommation lors des périodes de pointe, une partie de l’obligation de capacité. Une ligne « capacité » est désormais visible sur la facture des consommateurs.

 

Quels sont les leviers pour maîtriser cette hausse et réduire sa facture d’électricité ?

Les consommateurs peuvent maîtriser cette hausse en réalisant notamment des effacements de consommation lors des périodes de pointe. Energy Pool accompagne les consommateurs pour trouver des solutions adaptées à chacun d’eux et ainsi, optimiser leur facture et valoriser leur capacité d’effacement ou moyens d’autoproduction.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus !

 

 

Archives

 

 

Précédente analyse du 23 avril 2020 : 2ème enchère 2021, 1ère enchère 2022

Aujourd’hui a eu lieu la deuxième enchère du Mécanisme de Capacité pour l’année 2021, le résultat est sorti au prix de 19 220,3 €/MW pou un volume échangé de 4,2 GW. Pas de grosse surprise puisque ces résultats restent dans la continuité de la dernière enchère et dans les tendances de prix de 2020.

Autre information importante :  la première enchère pour l’année 2022 est sortie à 16 641,7 €/MW pour un volume échangé de 5 GW.

Un premier résultat difficile à interpréter puisqu’il peut :

-traduire une baisse de la tension sur le marché capacitaire pour l’année 2022, avec l’arrivée de nouvelles capacité et/ou une anticipation de la baisse de l’obligation.

-simplement s’agir d’un jeu d’offre sur cette enchère, marqué par un palier important à la vente de 5?è GW à 16 640 €/WM qui a fixé le clearing.

La prochaine enchère nous le dira…

tableau enchères MECAPA 23 avril 2020

Graphe évolution prix de référence marché publié par la CRE

source : https://www.cre.fr/Electricite/Marche-de-gros-de-l-electricite/presentation-du-marche-de-gros-de-l-electricite

 

Précédente analyse du 5 mars 2020

Le prix de la capacité pour l’année 2021 à l’issue de la première enchère 2020 a été fixé à 19 499 €/MW.

Un prix proche du prix moyen de l’année 2020 mais qui tranche avec la tendance baissière observée sur le 2e semestre et qui invite à une projection plus optimiste du marché pour l’année 2021.

Les volumes échangés restent dans les proportions de la première enchère 2019, laissant présumer une stratégie d’offre de la part des acteurs analogue à celle de l’année dernière.

 

Précédente analyse du 19 décembre 2019

La dernière enchère pour les Garanties de Capacité 2020 fixe un prix à 16,583€/MW.

Ce prix reste dans la continuité de la tendance baissière déjà observée sur les 2 dernières enchères. La vente des 6 GW de capacités (interconnexions) par RTE à prix nul peut partiellement expliquer cette nouvelle baisse.

Toutefois, l’impact de cette vente à tout prix a été neutralisé par un gros volume d’achat à tout prix. Au final le clearing sort en-dessous de 17 k€, ramenant le PRM 2020 (prix de la moyenne des enchères) à 19.46 k€/MW, ce qui représente une augmentation de plus de 10% par rapport au PRM 2019.